Cliquez sur la photo pour faire apparaître le contenu du site.

Un poème pour chaque jour !

Vie éphémère et sentiments éternels

 

La vie est un instant, O combien éphémère

D’ombres, d’illusions, d’espoirs et de chimères

L’homme la traverse comme un météore

Et n’en comprend la vanité qu’au moment de sa mort

 

Franchissant d’un éclair le très bref espace

L’homme disparaît sans laisser de trace

N’emportant avec lui que les souvenirs de bonheur

Que lui ont procurés ses cinq sens trompeurs

 

Et même ces souvenirs qui sont évanescents

S’effaceront aussi, sous l’effet du temps

Ainsi, la vie que l’on croit éternelle

N’est qu’une succession de faibles étincelles

Qui scintillent furtivement, brillent et disparaissent

Et meurent à l’instant même où elles naissent

 

Mais au-delà de tout, et dominant le temps

Subsistera toujours la force des sentiments

Qui brillant de mille éclats dans le firmament

Restera aussi éternelle que l’est le diamant

 

Ernest Pardo

Affiche